• Marie

Le Pérou - Hors des sentiers battus (3ème Partie)

Après avoir découvert Cuzco et la Vallée Sacrée, place au Pérou hors des sentiers battus. Direction en premier Huaraz, situé dans la Cordière des Andes. Je ne vais pas vous mentir cette partie du séjour m'a beaucoup moins plus mais c'est aussi important de vous la raconter.

Le périple pour aller à Huaraz a été éprouvant, je quitte Ollantaytambo (mon coup de coeur que vous avez pu découvrir ici) avec 1h30 de collectivo. J'arrive à Cuzco et je dois rejoindre l'aéroport qui se trouve à 5kms pour prendre un vol en direction de Lima. Cette fois ci je voyage avec Avianca qui est très sécurisé par contre le vol à 1h30 de retard et j'ai peur de rater le dernier bus de nuit... J'arrive à Lima et je prends un taxi devant l'aéroport en direction de la station de bus Oltursa pour réussi à avoir le dernier bus de 23h15. J'arrive tout juste et il ne reste qu'une place dans le bus. Pendant la préparation de mon séjour, cette journée m'effrayait un peu car elle est lourde en terme de transport et prendre un bus de nuit en étant une fille ce n'est jamais rassurant. Mais honnêtement je n'ai pas eu peur à une seule seconde, j'ai d'ailleurs dormi quasiment tout le trajet car les sièges s'inclinent à 180°.

J'arrive le lendemain matin à Huaraz qui est à 3052 m d'altitude, l'ambiance ici est complétement différente. Je rejoins mon airBNB pour les 2 prochaines nuits. Pour la petite histoire, j'avais prévu de passer ici 3 nuits mais suite à ma deuxième journée sur place j'ai décidé de changer de programme.

Pour cette première journée, je décide d'arpenter la ville, elle est très pauvre en terme d'architecture par rapport à Cuzco et je l'ai trouvé assez sale. En plus, j'ai un peu le contre coup de l'altitude et ma journée n'est pas très productive. Je voulais faire la Laguna 69 mais vu mon état je me dis que demain sera une journée plutôt off avec la découverte des ruines aux alentours.

Aujourd'hui, je décide de me rendre aux ruines de Wilcahuain. Comme je n'ai pas envie de prendre le collectivo, j'ai vu qu'il était possible d'y aller à pieds. C'est à une petite dizaine de kms A-R, donc c'est complétement faisable malgré l'altitude. J'ai repéré le trajet grâce à l'application MAPS.ME, très utile quand on est à l'étranger en mode avion. Le trajet se fait sur une piste en terre pour accéder aux ruines et on passe par des favelas. Je vais pas vous mentir, je ne vous conseille pas ce trajet, je suis plusieurs fois arrêté par des gens plus qu'étrange me réclamant de l'argent de manière insistante. C'est la première fois du trajet où je ne me sens pas en sécurité.

L'arrivée aux ruines est sympa, cela me fait penser à certaines maisons qu'on trouve proche de ma famille en Galice en Espagne.

Après une petite visite des lieux je rebouche chemin en direction de Huaraz. Sur le chemin du retour, je me suis fais attaquée par une bande de chien errant. J'en ai pas parlé jusqu'à présent mais au Pérou comme dans beaucoup de destination Sud Américaine ou insulaire, il y a de nombreux chiens errants. Je n'ai pas spécialement peur, mais là j'ai vraiment eu très peur.

Plus de peur que de mal, certes, mais cette journée m'a convaincue de raccourcir mon séjour d'ici, demain je prendrais un bus en direction de Trujillo au bord de l'océan Pacifique (une première pour moi) pour le dernier périple du séjour.

Huaraz est vraiment une ville déroutante et je pense qu'elle est un excellent point de départ pour de nombreuses randonnées en haute montagne. Je n'en ai juste pas profité comme il le fallait.

Je quitte donc la Cordillère des Andes pour de bons cette fois, pour rejoindre Trujillo. Départ de la station de bus Oltursa pour un voyage de 8h de jour cette fois ci. Le trajet se passe bien et les sièges sont vraiment confortables. Vers 12h (ce n'était pas prévu, ou je n'avais pas compris), le bus s'arrête dans un petit village perdu en plein milieu de nul part. On nous propose de manger dans un petit restaurant avec un menu unique. L'ambiance est vraiment apaisante et même si je ne sais pas ce que je mange, c'est plutôt bon et la vue du restaurant est juste dingue.

La suite du trajet se passe sans encombre.

L'arrivée sur Trujillo se fait avec un peu de retard et je cherche un hôtel proche de la place centrale. Comme j'étais sensé resté à Huaraz, je n'avais pas prévu cette nuit lors de l'organisation de mon périple. Le choix est multiple et j'opte pour un petit hôtel un peu au hasard (je ne vous mets pas le lien car clairement pas recommandable!). Je mange dans un petit restaurant juste à côté de la Plaza des Armas.

Pour cette première journée au bord du Pacifique, je décide de visiter Trujillo, avant de rejoindre mon dernier AirBNB à Huanchaco. Trujillo est une ville assez agitée, mais qui se fait pardonner avec ses jolis bâtiments colorés ainsi que ses attraits historiques et balnéaires. Comme pour la plupart des villes latino-américaines, le cœur se situe à la Plaza de Armas.

Malgré le temps tout gris, les couleurs étaient dingues alors j'imagine que sous le soleil cela doit être encore mieux.

Après une bonne demi-journée à Trujillo, je rejoins Huanchaco pour les 4 dernières nuits de mon séjour. Avis au surfeur, cette ville est LE spot de surf au Pérou.

Les 4 derniers jours ici seront sous le signe, de la détente, de la farniente, du marché et des ballades sur la Plage. J'ai pu observé des surgeux mais aussi la pêche qui est une des activités principales de Huanchaco. Les pêcheurs locaux utilisent les fameux "caballitos de totora" qui sont des petites embarcations traditionnelles fabriquées en roseaux tressés. Huanchaco est très peu connu des touristes internationaux mais honnêtement ce petit village dit de pécheurs était une belle parenthèse pour finir le séjour.

Le ciel offrait tous les soirs un spectacle magique.

Qu'avez-vous pensé de ce séjour au Pérou ? Est-ce que l'Amérique du Sud vous attire ? N'hésitez pas à me faire vos retours en commentaires.


  • Instagram