• Marie

La Crète - Direction le Sud (2ème Partie)

Cette dernière nuit à Paléochora a été mouvementée (si vous n'avez pas lu mon article sur ce village, c'est ici), en effet il y a du vent toute la nuit (pour que cela m’empêche de dormir c'est vous dire à quel point il était fort). J'avais tellement peur que la traversée en bateau soit impossible.. Malgré la mer ce n'est pas ce qui les empêche de nous faire embarquer.

C'est parti pour 2 heures de bateau, avec plusieurs escales et nous on s'arrête au terminus à Sougia. Je ne vous l'ai pas dit mais pour une fille du Sud, j'ai le mal de mer... Ces deux heures avec la mer agitée vont être longues pour moi, heureusement on longe la Côte et on peut être à l'extérieur sur le pont. Au final, je l'ai plutôt bien vécu.

Le trajet est vraiment sympa et c'est agréable de voir ce paysage de la mer.

Arrivés à Sougia, on a environ 2h d'attente avant de prendre un autre bateau pour aller à Loutro. L'attente est plutôt rapide, entre petite ballade et baignade du village. Sougia est surtout connue pour ses gorges et il est rare que les voyageurs s'y arrêtent. Malgré tout le petit village est assez typique. Après cette escale, on embarque pour Loutro et cette partie de la côte est sublime, beaucoup plus escarpée. Il faut savoir que la plupart de ses villages ne sont accessibles qu'à pieds ou par la mer, ça limite donc fortement l'accès (et les touristes).

L'arrivé sur Loutro est superbe, ce petit village accessible qu'en bateau par la mer ou à pieds. Il est bloqué derrière les falaises. Il est habité par 56 habitants à l'année et quelques hôtels et touristes (mais vraiment quelques, surtout en Juin).

Nous avons loué un appart-hôtel en hauteur du village, c'est un de plus beaux cadres que j'ai fait de ma vie avec vue mer et tellement calme.

Après avoir récupéré notre logement, on file se balader proche du village et faire quelques courses pour les midis surtout. Il n'y a que 2 petites supérettes dans le village et honnêtement pour les courses c'est sommaire mais c'est aussi ça Loutro.

Les alentours autour de Loutro sont superbes, l'eau est magnifique.

Après une petite ballade, on a profité de la petite plage de galets de Loutro qui est au centre du village. Après quelques bains, on rentre manger à notre logement et profiter de la vue pour finir cette journée riche en paysage avec un petit apéro (et des bières locales bien évidemment).

Nouvelle journée à Loutro et nous décidons de prendre le chemin qui longe la côté en direction de Chóra Sfakíon. Aucune ombre à l'horizon, il va faire chaud !

Cette côte est vraiment sauvage, on croise quasiment personne, et dès qu'on le peut on fait des pauses baignades. Les paysages sont variées et les plages toutes différentes.

Sur le chemin, on trouve une petite église mais surtout un lieu de cérémonie, aucun accès à part Loutro qui est à plus d'une heure de marche, c'est déroutant !

On rebrousse chemin proche de cette église car on ne trouve pas le suite du chemin et on tombe sur une plage perdue au milieu de nulle part, accessible uniquement en bateau de Chóra Sfakíon.

Après cette vue, direction Loutro avec environ 2h de marche sous une chaleur écrasante. Quelques pauses baignades n'étaient pas de refus.

On arrive en fin de journée à notre logement, petite pause soleil sur la terrasse avant d'aller faire un saut dans le village à la plage de Loutro.

Le soir on mange à un petit restaurant du village avec en dessert des éclairs énormes, on en a jamais vu d'aussi gros...

Dernière journée complète à Loutro, aujourd'hui on a décidé de faire les gorges d'Aradena. Pour éviter les touristes (pas très nombreux à cette période), on a décidé de partir assez tôt et de les remonter au lieu de les descendre.

On part donc à pieds en direction des gorges, sur le trajet, on traverse un village encore plus petit que le notre, nommé Finikas. Un hôtel est présent est le lieu est plutôt pas mal non plus ici.

On continue notre route, et sur le trajet on tombe sur une ferme, où un Grec est en train de dépecer une chèvre, je vous jure que cette image m'a retourné le cœur pendant des semaines...

Avant de rejoindre Marmara Beach, la sortie des gorges et donc pour nous le départ, le chemin est assez aérien et la vue est splendide.

Il est tôt et le soleil tape déjà très fort. On est parti avec 4L d'eau et des sandwichs préparé le matin. Après une bonne heure de marche depuis notre départ, on arrive à l'entrée des gorges, on décide de faire une pause baignade avant d'entamer l'ascension et quelle bonne idée. A la gauche de la plage, on trouve des grottes creusées par la mer, on l'ignorait. Je n'avais jamais vu de l'eau aussi claire de ma vie.

Frais et plein de force on est prêt à attaquer les gorges. Le départ est assez ombragé avec des lauriers roses sauvages.

Ceux sont les seules photos qu'on a fait des gorges d'Aradena, après 2h d'ascension, il nous restait quasiment plus d'eau et on avait croisé personne. Deux choix possibles : faire demi tour et on sait qu'on aura pas d'eau avant 3h de marche ou continuer et espérer qu'au point de départ des gorges il y ait de quoi se ravitailler. On décide de continuer l'ascension, sur notre trajet on ne croise que des chèvres, en vie ou morte en bas des falaises. Après une nouvelle heure de marche on arrive enfin en haut des gorges avec une petite paillote pour acheter à boire. Ca reste à ce jour le meilleur coca de toute ma vie. Bon on a aussi profité pour racheter de l'eau.

On décide de tenter de rentrer à Loutro par le haut, on a aucune idée si ça va aboutir mais on ne veut pas retourner dans les gorges. Après une petite demie-heure de marche, on aperçoit la côte et on se rend compte à quel point on est monté.

Après deu grosses heures de marche, on arrive enfin à Loutro, épuisés. Un petit bain à la plage du village et direction un dernier restaurant typique pour finir les vacances en beauté.

Dernier réveil en Crête, et le retour promet d'être un sacré périple, on doit prendre la bateau, 2 bus et se rendre à Héraklion pour prendre l'avion. On prend le bateau pour Chóra Sfakíon. Le premier bus est en direction de La Canée et le second en direction d'Héraklion. Mais d'abord, on en prend un dernière fois plein les yeux et on dit au revoir à Loutro.

Le trajet se passe sans encombre et on embarque avec deux heures de retard en direction de Lyon (avec une nuit à Bruxelles). La Grèce mais surtout la Crète ont été un véritable coup de cœur et en écrivant cet article cela me rappelle à quel point l'Europe regorge d'endroits extraordinaires.

J'espère que j'ai réussi à vous convaincre, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaires.

  • Instagram